Remédier efficacement aux erreurs des élèves

Dans un précédent article, nous t’avons parlé de notre algorithme de différenciation pédagogique, qui recommande à chaque élève des exercices pour lesquels il ou elle a 75% de chance de réussite. Cela signifie qu’en moyenne, les élèves se tromperont une fois sur quatre, d’où l’importance pour Lalilo d’utiliser ces erreurs pour les aider à progresser !

💡 « Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends. »

Nelson Mandela

Super, tu as fait une erreur ! 👍

Chaque erreur est du point de vue de l’algorithme l’occasion de mettre à jour nos modèles de prédiction. D’un point de vue pédagogique, ces erreurs sont également l’occasion d’interagir avec l’élève pour remédier à la difficulté rencontrée et consolider l’apprentissage.

Nous avons ainsi développé deux outils majeurs : le retour formatif, et la boucle de remédiation.

Le retour formatif en temps réel

Le retour formatif correspond à l’étayage que tu apporterais à un·e élève suite à son erreur. Il peut s’agir d’un rappel de la notion (général ou très spécifique, selon l’exercice et sa difficulté), d’une stratégie (comment procéder pour trouver la bonne réponse), ou encore une aide liée à la tâche à réaliser (reformulation de la consigne, invitation à l’auto-questionnement).

👉 Par exemple, dans la leçon de CM2 sur le passé simple, nous amenons l’élève à vérifier la terminaison du verbe conjugué en fonction de son sujet : “il” sans -s ou “ils” avec un -s ?

Nous avions aussi essayé des retours formatifs faisant appel à des outils de la classe (alphabet, tableau de conjugaison…), mais notre suivi des données nous a permis de nous rendre compte que ceux-ci n’étaient pas efficaces : dans le cadre de notre amélioration continue, nous les avons donc remplacés par des aides plus pertinentes.

La boucle de remédiation

Nous avons vu qu’une leçon de Lalilo était composée de différents objectifs pédagogiques (voir notre article “Adapter la difficulté des exercices proposés à chaque élève”). Dans chacune de ces séquences, notre algorithme cherchera à détecter des points de blocage et à y remédier. Cela signifie en pratique que si un élève n’arrive pas à atteindre un certain taux de réussite en un certain nombre d’exercices, l’algorithme aidera l’élève en lui donnant automatiquement une boucle de remédiation, c’est-à-dire une activité instructionnelle explicite sur la notion qui pose difficulté.

Par exemple, si l’élève échoue trop souvent de manière consécutive dans la leçon sur les mots-outils, il suivra automatiquement cette boucle de remédiation, avant de continuer à travailler sur la notion.

Une fois la boucle de remédiation terminée par l’élève, il ou elle retourne automatiquement aux exercices de la notion travaillée, afin de mettre en pratique ce qu’il ou elle vient d’apprendre.

Tu l’as compris, lorsque qu’ils travaillent sur Lalilo, tes élèves ne sont pas seuls ! Lalilo détecte leurs difficultés et leur permet de les surmonter 💪

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13  +    =  14

Retour en haut